Africa Dev News
Africa Dev News est un média panafricain d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités, avec un focus sur le Bénin où il est basé.

Tournée gouvernementale à Porto-Novo: Talata, Bio Tchané, Mathys… présentent huit ans de réalisations

(Edifiée, la population applaudit l’œuvre historique de Talon pour la Capitale)

La délégation gouvernementale lors de la reddition de comptes à Porto-Novo
0 255

 

La tournée nationale gouvernementale de reddition de compte dans le département de l’Ouémé a été lancée dans la matinée du mercredi 29 mai 2024, à la Maison des jeunes de Djègan Kpèvi à Porto-Novo. C’était en présence de toutes les couches de la population dont des têtes couronnées, des sages, des artisans, des conducteurs de taxi-moto (zémidjan), des représentantes des femmes des marchés et des représentants des jeunes. Aux côtés de la ministre du Travail et de la Fonction publique, Adidjatou Mathys, cheffe de la délégation, il y avait entre autres : la vice-présidente de la République Mariam Talata ; le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, les ministres Olushègun Adjadi Bakari en charge des Affaires étrangères ; Raphaël Akotègnon de la Décentralisation ; le secrétaire général adjoint du gouvernement et Porte-Parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji ; la préfète de l’Ouémé-Plateau, Marie Akpotrososu ; le maire de la ville, Charlemagne Yankoty ; des députés et élus communaux de la Mouvance.

 

« C’est le chef de l’Etat, le président Patrice Talon celui pour qui vous avez voté en 2016 et renouvelé votre confiance en 2021 qui nous a dit de venir vous rendre compte du travail que vous lui avez demandé de faire, vous rendre compte du niveau de réalisation de son programme d’action ». C’est par ce mot introductif que la ministre et cheffe de délégation Adidjatou Mathys plante le décor de la cérémonie en transmettant par la suite les salutations du président de la République à toute la population. Entrant dans le vif du sujet, elle a fait un rappel de l’état dans lequel se trouvait le Bénin quand le président Patrice Talon prenait le gouvernail en 2016. De la situation des délestages aux concours frauduleux sur fond de corruption, en passant par les grèves intempestives et leurs corollaires, la ministre de la Fonction publique et du Travail est revenue sur ces tristes souvenirs. Aujourd’hui, après seulement huit années de déploiement du programme d’action du gouvernement de la Rupture, ces moments lugubres vécus par les Béninois ont laissé place à des réalisations concrètes dans maints domaines, et ce sans tapage ni d’interminables poses de premières pierres. De façon globale, Adidjatou Mathys a évoqué le paiement de 164 Milliards de FCfa d’arriérés sur 180 Milliards dus aux travailleurs avant 2016, la récente revalorisation significative des salaires avec le Smig qui est passé de 40000 à 52000 FCfa, le paiement des primes chaque deux ans aux fonctionnaires de l’Etat, l’accélération de la digitalisation de l’administration publique, l’industrialisation du Bénin avec la transformation surplace des produits locaux à la zone économique spéciale de Glo-Djigbé où sont employés des milliers de jeunes béninois.

La ministre Adidjatou Mathys a présenté des pans des réalisations du gouvernement Talon

Concernant spécifiquement Porto-Novo, le microcrédit Alafia au profit des femmes, le projet Arch aux démunis, le projet Asphaltage qui a pris en compte beaucoup de voies et transformé le visage de la capitale, la construction d’un nouveau siège de l’Assemblée nationale, de nouveaux marchés et bien d’autres infrastructures ont été aussi énumérées. « Les cantines scolaires, avant, pour tout le Bénin, c’est 1 milliard dont 200 millions pour le fonctionnement. Aujourd’hui, c’est 32, 5 Milliards chaque année pour les cantines scolaires sans fonctionnement pour que tous les enfants puissent manger… », a indiqué le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji, répondant aux préoccupations de la vingtaine d’intervenants dont la plupart ont apprécié à sa juste valeur tout ce qui se fait, et décerné un satisfécit au chef de l’Etat. Le secrétaire général adjoint du gouvernement a saisi l’occasion pour annoncer que dans le cadre de la double voie en cours de réalisation depuis le carrefour Sèmè, le pont à l’entrée de la ville de Porto-Novo sera dédoublé et surélevé dans la perspective de développer et faciliter le transport fluvial vers Abomey-Calavi et le Nigeria voisin. « Aujourd’hui, à l’inverse d’autres cités ou d’autres villes où on a besoin de convaincre les gens que quelque chose a été fait, ici à Porto-Novo, il faut être aveugle pour dire qu’on a rien vu ; il faut être sourd pour dire qu’on a rien entendu. (…) Quel que soit le quartier où vous êtes à Porto-Novo, vous savez que Patrice Talon n’a pas eu besoin de faire un programme spécial pour que tout change », a déclaré le ministre d’Etat en charge du développement, Abdoulaye Bio Tchané, qui poursuit : « les infrastructures, on en a parlé ; l’éclairage, l’électricité à Porto-Novo, il y en a dans tous les quartiers ; et depuis 2016, c’est plus de 20.000 personnes qui n’avaient pas de l’électricité, qui en ont eu. J’ai grandi ici, j’ai été au Lycée Béhanzin ; il y a des maisons où il n’y avait pas d’eau potable. Aujourd’hui, dans tous ces quartiers, il y a de l’eau potable. Même dans les quartiers périphériques où il y a quelques difficultés, d’ici quelques temps tout le monde aura de l’eau potable ». En effet, si en 2016, c’est environ 40% des Béninois qui avaient accès à l’eau potable, huit ans après, c’est plus de 80%, a fait savoir le ministre d’Etat. Sur le chantier des infrastructures routières, il a rassuré que pour la phase 2 du projet Asphaltage, qui ne va plus tarder, Porto-Novo aura plus de kilomètres de goudron qu’à la phase1.

Articles similaires
1 sur 58

D’autres interventions de membres de la délégation

La population de Porto-Novo suivant attentivement le point des réalisations

Grâce à la gouvernance au sommet de l’Etat depuis huit ans, le Bénin est également vu autrement à l’international, soulignera à son tour le ministre des Affaires étrangères, Olushègun Adjadi Bakari, qui a dit sa fierté d’appartenir au gouvernement du président Talon. Il a demandé aux Béninois, en particulier à la population de Porto-Novo, d’avoir cette fierté parce que le Bénin est aujourd’hui respecté à l’extérieur. Après avoir fait le point des avancées de la réforme dans le secteur de la décentralisation, le ministre Raphaël Akotègnon dans une comparaison des gouvernements qui se sont succédé à la tête du pays depuis 1960, a clairement signifié que si tous avaient eu la même vision de développement pour le Bénin comme ce qui se vit aujourd’hui, le pays ne serait plus à ce stade. Fort de tout cela, la vice-présidente de la République, Mariam Talata, a invité la population à ne pas se laisser distraire par des vendeurs d’illusion qu’elle désigne par les « sonagnon » qui ont déjà fait leur preuve sans grand résultat.

La tournée se poursuivra dans les huit autres communes de l’Ouémé : Bonou, Akpro-Missérété, Avrankou, Adjarra, Dangbo, Adjohoun, Aguégués et Sèmè-Podji, du 30 mai au 8 juin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En poursuivant, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Toutefois, vous avez la possibilité de vous y opposer si vous le souhaitez. Pour plus d'informations ou pour modifier vos préférences, consultez notre politique de confidentialité Accepter Lire la suite